Agence immobilier
Publié le - 51 clics -

Quelles conséquences de la crise sanitaire pour la SCPI ?

Les sociétés civiles de placement immobilier font partie des actifs les plus souscrits par les investisseurs séduits par l’immobilier au cours des trois dernières années. Pourtant, la crise sanitaire muée en crise économique dès le début de l’année 2020 a ralenti leur progression, les affectant particulièrement à certains niveaux, sans toutefois les affaiblir puisqu’elles demeurent résilientes face aux chocs et aux contrecoups provenant de ce krach économique sans précédent.

Les conséquences sur la collecte et le rendement

Les collectes ont fortement baissé au cours du second trimestre. Les investisseurs se sont en effet abstenus de souscrire à ces produits immobilier-papier, peu sûrs de leur comportement face à la chute brutale de la valeur de la majorité des actifs, dont particulièrement ceux investis en actions. Ceux-ci ont préféré observer avec la plus grande attention l’évolution des performances des SCPI pendant cette période particulièrement difficile et risquée. Or, comme indiqué plus haut, ces dernières ont su garder le cap et maintenir un rendement de plus de 3.8% dans l’ensemble. Á titre comparatif, celui des actifs boursiers affichait alors une valeur négative au cours de la période critique, vers la fin du premier semestre 2020.

Coucher De Soleil, Ville, Bâtiments

Quid des dividendes ?

La baisse sur la collecte des loyers a contraint certaines SCPI à revoir leurs dividendes. Ceux du second trimestre ont ainsi été révisés en fonction des loyers perçus. Toutefois, ces mesures sont temporaires étant donné que les recouvrements sont reportés à une date ultérieure, et non définitivement supprimés. Ce ne sont pas toutes les SCPI qui ont révisé leurs dividendes à la baisse cependant, mais celles ayant connu de plus importantes lésions.

Les conséquences sur l’immobilier d’entreprise

L’immobilier d’entreprise est le plus exposé aux risques, dans la mesure où la période de confinement a brusquement freiné les activités de la plupart d’entre elles. Les secteurs les plus affaiblis jusqu’à ce jour sont ceux liés au tourisme, au BTP, aux transports ainsi qu’au commerce non essentiel.

Toujours est-il que les risques d’insolvabilité sont écartés pour les entreprises locataires des SCPI, celles-ci étant financièrement bien armées pour faire face à n’importe quel type de crise. Ainsi, bien qu’atteintes par les retombées du confinement, ces entreprises locataires ont continué à verser leurs loyers, tandis que les TPE les plus affaiblies ont demandé à réviser leur échéancier. Ce qui fait que les loyers ont pu être collectés à 95% au troisième trimestre de l’année.

Quels effets sur l’immobilier de bureaux ?

En ce qui concerne l’immobilier de bureaux, bien que les entreprises locataires n’aient pas été fortement impactées par le confinement, le retour en présentiel inquiète. Le télétravail a été adopté à 100% pendant la période de confinement certes (celle du milieu du premier semestre et celui de novembre à mi-décembre). Toujours est-il que ces mesures sont provisoires et que le retour à la normale, c’est-à-dire le travail en présentiel, se remettra progressivement en place. Les baux continueront donc à courir et ce, généralement sur 9 ans et plus pour la majorité des locataires des SCPI.

Quels risques sur la valeur du patrimoine ?

La valeur de certains immeubles subira une baisse suite à cette crise, en fonction du rapport offre et demande sur le marché locatif immobilier. À l’inverse, les immeubles Core soigneusement choisis connaîtront une revalorisation compte tenu des nouveaux besoins. Une réévaluation du patrimoine pourrait ainsi avoir lieu, avec ses éventuelles répercussions sur le prix de la part. Ceux qui détiennent déjà leur panier de SCPI pourraient être éventuellement confrontés à une possible perte en capital dans le cas où cette baisse du prix de la part aurait lieu. À l’inverse, une revalorisation se déclenchera pour les SCPI ayant un patrimoine « de qualité » et ce, après expertise du patrimoine à la fin de l’exercice 2020.

Les publications similaires de "Actualités"

  1. 11 Avril 2020Immo : l'instant pour acheter ?226 clics
  2. 27 Mai 2017Peut on sous louer un bureau ?1123 clics
  3. 15 Oct. 2016Trouver un appartement en Location a Bayonne5781 clics
  4. 31 Mars 2016Les impôts si vous êtes propriétaire d'un bien immobilier1168 clics
  5. 20 Oct. 2015Pourquoi investir dans l'immobilier à Biarritz?1595 clics